Opinions

Crest, un élève très moyen selon le Baromètre national des villes cyclables


Crest peut mieux faire
Est-il facile et agréable de se déplacer à vélo à CREST ? Pas vraiment ! La réponse a été donnée mi-2018  grâce au "Baromètre des Villes Cyclables", établi par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette, pour 316 villes françaises. 27 questions avaient été posées auprès d’usagers de la bicyclette, portant sur 5 catégories - ressenti général, sécurité, confort, importance du vélo pour la commune, stationnement et services.
Pour Crest, 3 points forts : la possibilité de circuler dans les rues du centre, les rues à double sens cyclables, et la présence d’ateliers de réparation.  Mais 15 points moyens à faibles, comme le manque d’itinéraires cyclables continus, la mauvaise sécurité sur les grands axes, en particulier pour les enfants ou personnes âgées, la faible écoute des besoins des usagers du vélo par la municipalité…La note globale de la ville de Crest est de 2,86 sur 6, ce qui la classe comme une ville où le vélo est plutôt peu favorisé.



Mais les 2/3 des villes françaises peuvent mieux faire aussi !
Seulement 7% des villes obtiennent la classification de ville favorisant l’usage du vélo, 30% des villes sont dans une catégorie moyenne, et les autres, soit 63%, sont rangées en défavorable. Dans les villes importantes, les bonnes élèves sont Strasbourg, Nantes, Bordeaux, Grenoble, Dijon. Même au sein d’une même région, les appréciations varient. Ainsi en Grand Est, toutes les villes ne suivent pas le bon exemple de Strasbourg ; Mulhouse ou Metz sont classées moyennes, et Nancy et Reims comme mauvaises. De façon générale, le Sud de la France est plutôt moins bien noté, avec les plus mauvais élèves comme Marseille et Ajaccio ; des villes qui ont pourtant une image de "ville agréable" comme Nice, Perpignan ou Montpellier sont classées en médiocre.



La recette pour défendre la place du vélo : Une volonté politique indispensable
Au top de l’agrément et l’efficacité cyclable dans notre région ARA, se trouvent Grenoble, Chambéry, Bourg en Bresse. Suivent des villes bien considérées comme Annecy, Lyon, Villeurbanne ainsi que Valence.
Plus localement, Crest et Romans se rejoignent sur une note « plutôt défavorable », alors que Montélimar est vraiment dans le bas du tableau. Pourquoi ces variations ? Inutile d’aller chercher des raisons du côté de la topologie ou du climat, c’est vraiment la motivation des municipalités, en lien avec les associations locales, qui permet d’améliorer la mobilité à vélo. Ainsi, alors que Valence et Bourg-lès-Valence sont bien notés, la ville voisine de Guilherand Granges ne l’est pas, pourtant une ville récente et à profil tout plat.

Vélo dans la Ville
Un des buts du Baromètre est d’écouter les souhaits des usagers dans le domaine de la mobilité cycliste dans leur cité, et ainsi de faire progresser les villes dans leur plan de rénovation urbaine. Ce diagnostic devrait être établi tous les 2 ans, et permettra de mesurer les progrès réalisés.
L'association Vélo dans la Ville travaille depuis plusieurs années avec les villes du Crestois et les collectivités locales pour défendre la place du vélo dans les déplacements du quotidien. (Tracé Vélo Drôme, sécuriser la voirie, boxes à vélo, arceaux). Aidez la vallée à faire progresser les déplacements à vélo en nous retrouvant tous les 3èmes mardis du mois dans les locaux de Crest Actif à Crest à 20h.


Pierre Dufresne pour VDV - Vélo Dans la Ville




publié le 05/02/2019