Édito

Édito 3



Comment participer au Bec?

En sus des articles d'Élodie, la journaliste du Bec, vos contributions seront les bienvenues...

Vous pouvez en effet participer dans divers espaces du Bec. Selon les rubriques, vos textes, photos, vidéos seront appréciés et travaillés en coopération avec notre équipe. Mode opératoire.


-Rubrique "Opinions"

C'est un cri du coeur, une analyse personnelle, sous forme écrite avec photo ou mieux, en vidéo (que nous pouvons vous aider à monter). Média numérique oblige .

Ces opinions seront obligatoirement signées et nous vérifierons votre identité. Nous nous réservons le droit de les accepter ou non. Lisez à ce propos la charte des contributeurs du Bec.


- Rubriques "Picorage" ou "Dossier"

Vous maîtrisez bien un sujet et pouvez apporter une expertise. Nous pourrons peut-être voir ensemble comment rendre plus "lisible" votre apport par nos différents publics : présence de photos et de vidéo, choix de la longueur, présence d'un résumé en en-tête, comment mettre l’information percutante au début (tout le monde ne lit pas les articles jusqu'au bout), écriture d’une version courte pour les réseaux sociaux, etc...


- Rubrique "Où est le Bec ?"

Pour vos photos insolites ou humoristiques.


-Rubrique "En cuisine"

Nous avons commencé à filmer la réalisation d'une spécialité traditionnelle familiale, voir « la rôtie ». Invitez-nous à votre tour pour nous faire découvrir vos tours de mains et vos secrets...


-Rubrique à inventer !

Une balade, une rencontre extraordinaire que vous voulez partager ? Place à vos suggestions.


Sylvie Meunier, une de nos premières lectrices nous a dit, lors de notre soirée de lancement :

"Le Bec semble proposer une lecture sociologique de la vallée explorant sa diversité au-delà des apparences touristiques ou des préjugés favorables ou défavorables de chacun. Il met en relation ceux qui ne se connaissent pas. Il permet aux nouveaux arrivants de découvrir ceux avec lesquels ils ne se cooptent pas spontanément, et d'éveiller la curiosité des vieux Crestois à la vitalité et l'inventivité des uns ou au mal de vivre des autres.

Le Bec peut en effet casser les ghettos culturels ou géographiques, donner la parole aux fortes personnalités qui n'attendent que cela et à ceux qui ne la prennent naturellement jamais. En gros, aller taper du Bec tout à la fois aux portes ouvertes ou à celles souvent closes. Il permettrait ainsi à chacun d'élargir la perception de son territoire et de sa citoyenneté ; de se situer au sein d'une société plus complexe qu'il ne la perçoit de son point de vue."

C'est un riche programme de lecture de la vallée auquel nous vous convions.


François Bouis, directeur de la publication.


Rédigé le 18/01/2019